•  

     

     
     

    PREMIERE PERLE DE CULTURE
    On prête à un Japonais, Kokichi Mikimoto, l’invention de la greffe, technique qui permet de faire produire à une nacre une perle lorsqu’on le souhaite. La première perle récoltée (en fait un mabe) le fut le 11 juillet 1893 dans la baie d’Ago, au Japon.
    Cependant les historiens reconnaissent que la paternité de cet art est due à un autre Japonais, Tatsuhei Mise, qui obtint la première perle ronde en 1904. Un autre Japonais, Tokishi Nishikawa a découvert ce secret pratiquement à la même période, mais il fallut attendre quelques années pour que ces techniques deviennent officielles : les deux licences de Mise et Nishikawa furent déposées en 1907.

    En 1908, Mikimoto déposait à son tour son brevet ; trois documents qui furent en quelque sorte les actes de naissance de la greffe.

    La technique archaïque de Mikimoto consistait alors à envelopper un petit noyau artificiel dans un morceau de tissu de nacre et à glisser le tout dans une autre "huître".

    Ce procédé est assez lourd, et relève de l’opération chirurgicale traumatisante pour la nacre qui reçoit un corps étranger important dans son organisme. De ce fait, la mortalité était élevée. Les techniques plus légères qui consistent à n’introduire qu’un noyau et un greffon l’emporteront très vite, et en ce sens, Mise et Nishikawa avaient vu juste, puisque ce sont eux les découvreurs de cette technique. Mais leur collègue aura eu le mérite de comprendre très rapidement les débouchés que cette activité allaient avoir et il fut le véritable promoteur de la perle de culture, au Japon d’abord, dans le monde entier ensuite.

    A noter que dès 1914, Kokichi Mikimoto entreprit des travaux avant-gardistes sur une nacre peu connue, la... Pinctada margaritifera.

    Mais au fait, qu’est ce qu’une perle "fine" et qu’est ce qu’une perle de culture ?

    Par perle "fine", on désigne une petite sphère de carbonate de calcium, de l’aragonite pour être plus précis, formée par un bivalve confronté à un corps étranger introduit dans ses tissus : cet intrus peut être un simple grain de sable, ou une petite particule qui gêne l’animal ; celui-ci alors, dans une réaction de défense, secrète autour de l’intrus une fine couche d’aragonite, matière qui est la même que sa coquille. Cette sécrétion se fait par rotation permanente du corps qui va être isolé par la sécrétion : d’où une forme généralement arrondie.

    La perle de culture est, au contraire, le fruit de l’intervention de l’homme sur un bivalve. C’est donc artificiellement que le greffeur introduit un intrus dans l’animal, dans le but de le contraindre à mettre en œuvre son processus de défense et à isoler ce corps étranger en le noyant dans de l’aragonite. La bille introduite artificiellement est appelée noyau ; en général, il faut lui adjoindre un petit morceau de manteau d’une autre nacre, et c’est à partir de ce greffon que la sécrétion ’aragonite commence.

     

      

    Une perle est composée à plus de 90% d’aragonite pure. Si les perles et les coquilles réagissent si différemment à la lumière, c’est simplement parce que la sécrétion se fait dans un cas de manière sphérique et dans l’autre de manière horizontale. Cet empilement de fines lamelles d’aragonite (on compte un millier de couches sur une perle de qualité) permet à la lumière, du soleil ou artificielle, de jouer ensuite avec ces micro-cristaux d’aragonite, et de déterminer ce que l’on appelle l’orient d’une perle.

    Sans trop entrer dans la technique, il faut retenir que perle fine et perle de culture sont toutes les deux des perles "naturelles", fabriquées par un bivalve. Il ne s’agit en aucun cas de "perles artificielles" ne faisant pas intervenir un procédé naturel d’élaboration de la nacre. La différence essentielle entre perle fine et perle de culture est que la seconde possède un noyau, que d’ailleurs des appareils de radiographie mettent en évidence lorsqu’un possesseur de perles a un doute. Si, en matière de bijoux anciens, le doute est souvent permis, notons qu’actuellement, sur le marché mondial, la perle fine a quasiment disparu.

      

      

      

      

     

     

    Perles noires de Tahiti



    Les perles de Tahiti sont parmi les plus exotiques des perles recherchées sur le marché aujourd'hui. Bien que très souvent décrites comme perles noires, en opposition aux perles blanches, leurs coloris vont de presque noires au gris clair argenté, et près de toutes les couleurs entre les deux, y compris la plus populaire qui est le vert paon. Les couleurs de ces perles exotiques sont tout à fait naturelles et garanties sans traitement d'aucune façon. Nous sommes fiers de vous proposer ces perles sur Internet aujourd'hui, avec une sélection complète de perles rondes et de perles baroques, colliers, bracelets, pendentifs, bagues, piercings et boucles d'oreilles, et même une gamme de bijoux pour les hommes.

    Aujourd'hui, ces perles sont plus abordables qu'elles ne l'ont jamais été dans toute leur histoire. Juste quelques années auparavant, un joli collier de perles de Tahiti de belle qualité ne coutait jamais moins de plusieurs dizaines de milliers d'Euros.

    Aujourd'hui, grâce aux accords en direct avec les fermes de perliculture, et l'élimination des intermédiaires, nous pouvons vous proposer des bijoux à des tarifs très intéressants, bien en deça des prix habituellement pratiqués en commerce traditionnel, pour des qualités haut de gamme, sélectionnées par nous sur place.

    Voir notre collection de perles de Tahiti

    D'où viennent les perles de Tahiti ?

    Il y a à peine un peu plus de 30 ans que les perles noires de Tahiti sont sur le marché des bijoux, la perle de culture de Tahiti a pris ses marques. Ces grands gemmes multicolores sont prisés pour leurs dimensions et leurs couleurs exotiques naturellement sombres. Ces joyaux sont appelés "Perles de Tahiti". Le nom a provoqué quelques idées fausses sur les perles.

    Tout d'abord, les perles de culture de Tahiti ne sont pas vraiment noires. On les trouve dans des tons de vert et de brun, aubergine, gris clair argenté à gris foncé, bleu, vert anis, vert mordoré, divers tons de verts et violet. Ces couleurs ont aussi de magnifiques reflets harmoniques qui donnent aux perles de culture de Tahiti une beauté incroyable qui leur est propre.

    Deuxièmement, les gemmes ne sont pas trouvés à Tahiti. Tahiti est la plus grande île de Polynésie française, mais les fermes de perliculture se trouvent sur d'autres îles du territoire, situées dans le Pacifique Sud.

    Les perles se trouvent dans un mollusque bivalve du nom de l'huître à lèvres noires "Pinctada Margaritifera" qui est native de la Polynésie française. On le trouve depuis le golfe Persique jusqu'au golfe de la Californie.

    Dans la nature, l'huître à lèvres noires peut vivre jusqu'à 30 ans, peut mesurer 20 centimètres de diamètre et peser jusqu'à 1 kilo. Pendant des années, elle est capable de produire des perles.

    Les cinq archipels qui produisent les perles dites de Tahiti sont les îles Marquises, îles Gambier, îles Australes, l'archipel des Tuamotu et les îles de la Société, qui contient aussi Tahiti. Les îles sont réparties sur une superficie de la taille de l'Europe, mais leur surface terrestre est seulement de 2400 Kms carrés.

    Les lagons de l'archipel des Tuamotu et les Gambier contiennent la plupart des fermes perlières qui cultivent des perles de Tahiti. Les îles sont très isolées et accessibles uniquement en hydravion ou par bateau. Chaque ferme est autosuffisante, avec l'énergie solaire, des jardins potagers et des élevages de volailles. L'eau autour de ces îles est très propre, et cela contribue au processus de mise en culture.

    Ferme perlière Tahiti

    Les lagunes peu profondes de ces îles sont entourées par des anneaux de terre et des récifs coralliens. Les eaux sont riches en éléments nutritifs et relativement calme, ce qui est propice à la récolte de très belles perles.

    Ferme perlière

    Facteur de valeur et de beauté des perles de Tahiti :


    Les perles de culture de Tahiti sont souvent de grande valeur sur le marché des perles. Elles sont plus grandes que la plupart des perles, sont constituées des couleurs inhabituelles et leur culture prend plus de temps. Leur Valeur est également liée à la demande - il ya moins de perles de Tahiti produites que de perles d'Akoya.

    Un rang de très haute qualité composé de perles de culture de Tahiti peut coûter des milliers d'Euros. On considère qu'un rang de belles perles, gradué de 10 mm à 14 mm en perles de Tahiti coûte entre 25 000 et 35 000 Euros chez un bijoutier détaillant. Une pièce de joaillerie triple rang de perles allant de 12 mm à 15 mm a été vendu à la fin des années 1980 pour la somme de 880.000 $ aux Etats Unis !

    Dimensions et formes des perles de Tahiti :

    L'un des facteurs les plus forts de la valeur des perles de culture de Tahiti est leur taille. La plupart des perles se situent entre 8 mm et 14 mm. Rarement les perles se développent entre 16 mm à 18 mm de large. À la fin des années 1990, un spécimen a été enregistré pour un peu moins de 27 mm, ce qui est prodigieux et extrêmement rare.

    Moins de 50 pour cent de toute la culture de perles de culture de Tahiti est faite de perles rondes, et des gemmes aussi symétriques ont une valeur beaucoup plus élevée. Les perles de culture de Tahiti sont plus susceptibles d'avoir des cercles, des rainures ou des anneaux sur leur surface. Bien que les perles cerclées aient moins de valeur, certains designers et amateurs de bijoux les apprécient particulièrement pour leur caractère unique.

    Guide d'achat des perles de Tahiti :

    Ce sont les seules perles naturellement foncées que nous donne la nature. Très prisées, même par les hommes, on peut les porter très simplement avec un lien de cuir et se baigner avec, ou d'une manière très chic en pendentif avec des diamants ou en colliers. Les perles de Tahiti baroques sont très recherchées pour leurs formes singulières, leur beauté naturelles, leurs coloris uniques et leurs prix attractifs.


    Collier de perles de Tahiti baroques

    Couleur des perles de<br />
Tahiti

    Dimensions et couleurs des perles de Tahiti

    Couleur perles de<br />
Tahiti


    La Forme des perles de Tahiti :


    NB : Les photos ci-dessous représentent des perles noires de Tahiti mais ces formes se retrouvent sur tous les types de perles :



    Perle ronde :

    Perle de Tahiti ronde

    Les perles dites rondes sont parfaitement sphériques, c'est dans cette forme que l'inconscient collectif se représente les perles. C'est la forme la plus désirée, la plus rare et aussi la plus chère.Tous les plus hauts grades des perles de culture d'Akoya sont dans cete forme de perle.



    Perle presque ronde :

    Perle de Tahiti presque ronde

    Une perle presque ronde n'est pas parfaitement ronde, mais la forme s'en rapproche beaucoup. Pour un oeil non exercé elles sont d'apparence ronde, et leur valeur est inférieure. Les perles "presque rondes" ne sont pas parfaitement rondes, mais si près d'être rondes qu'on ne s'en apperçoit pratiquement pas. La plupart des perles d'eau douce de qualité AA+ tombent dans cette catégorie de forme.



    Perle en forme de bouton :

    Perle de culture bouton

    Les perles en forme de bouton sont presque bien rondes, mais aplaties sur un côté, comme légèrement écrasées, avec un côté bombé. Cette forme est plus commune et presque uniquement réservée aux perles d'eau douce car ce sont des perles qui n'ont pas subi l'implantation d'un nucléon rond qui suscite la forme de la perle.



    Perle en forme de Goutte :

    Perle de Tahiti goutte

    Les perles en forme de goutte ont une forme évasée qui ressemble un peu à une larme. On les utilise souvent pour des pendentifs ou des boucles d'oreilles. Une goutte parfaite, sans défauts de surface, de grande dimension, est une perle extrêmement rare et très couteuse. Cette forme de perle se retrouve souvent sur les bijoux de la couronne d'Angleterre ou sur des parures de joaillerie les plus chères. Trouver deux perles absolument identiques pour une paire de boucles d'oreilles est presque une gageure.



    Perle baroque :

    Perle de Tahiti baroque



    Les perles baroques sont des perles qui n'ont pas une forme définie, excepté qu'elles ne sont pas symétriques mais de forme irrégulière. Certaines perles baroques pourraient être rangées dans les perles presque rondes, et comportent un aspect cerclé, elles peuvent être en forme de batonnets ou de croix.



    Perle cerclée :


    Perle de Tahiti cerclée



    Les perles cerclées sont des perles baroques, et comme leur nom l'indique, elles ont des "cercles" visibles ou des "anneaux" sur la circonférence de la perle. Cette forme de perle est la plus commune dans les perles de Tahiti et des mers du Sud (Perles d'Australie) et gagnet de la popularité à cause de leur singularité différente d'une perle à une autre, très appréciée des amateurs de bijoux naturels et originaux. Cette forme de perle est très populaire à cause de son aspect singulier et unique, proche de la nature.

    La couleur et le lustre des perles de Tahiti :

    La couleur des perles de culture de Tahiti est le plus fort vecteur de sa valeur. Le commerce de Tahiti reconnaît généralement trois groupes de couleur :

    Aubergine - violet foncé grisâtre avec différentes variantes

    Paon ou peacock - vert foncé, gris-gris à bleu violet avec des accents ou rosé avec des variantes

    Pistache - Vert jaunâtre à jaune verdâtre avec des variantes

    Chaque huître à lèvres noires fabrique une perle de couleur différente. Ce sont les composés organiques dans la coquille qui crèent les variations des couleurs.

    De nombreux fermiers diront que le manteau utilisé par la greffe d'une huître dans le processus de la culture détermine la couleur dans environ 80 pour cent du temps.

    La qualité de la nacre de la perle peut aussi affecter sa couleur.

    D'autres fermiers attribuent les facteurs environnementaux pour déterminer la couleur de la perle comme la quantité de sel dans l'eau ou à la qualité et la quantité de nourriture disponible pour les huîtres ainsi que le biotop des eaux dans lesquelles le mollusque est élevé.

    Les Perles de Tahiti ont un superbe lustre. Les perles sont si brillantes dans la plupart des récoltes qu'un simple polissage leur donne toute leur beauté naturelle.

    Leur lustre varie le plus souvent entre "assez bon" à "excellent". On y trouve l'éclat des reflets métalliques surtout sur les perles baroques.

    Perles de Tahiti

    Qualité de surface :

    La plupart des perles de culture de Tahiti ont quelques taches ou marques, mais on peut en trouver sans marque ou fortement marqué. La plupart des perles ont au moins une marque, masquée par le trou de forage au moment du montage en bijou.

    Une perle de Tahiti ne peut être appelée Gemme que si elle est sans défaut avant le perçage. Une perle percée et montée en bijou ne pourra prouver sa qualité de gemme et on ne peut donc la décrire comme telle.

    La plupart des perles de culture de Tahiti ont une qualité de nacre acceptable. Il est rare de trouver ces perles avec des noyaux visibles ou un aspect crayeux.

    Pour les perles de Tahiti, le gouvernement de la Polynésie française a fait un règlement interdisant la vente à toutes les perles qui n'auraient pas une épaisseur minimale de nacre de 0,8 millimètres. Toute les perles dont la nacre n'a pas cette épaisseur ne sont pas autorisés à être vendues.

    Qualité des perles de Tahiti, système de Graduation du GIA :

    Notez que Netperles ne souscrit pas à certains qualificatifs superflus tels que AAA+ et AAAA. Ces grades n'existent pas dans l'industrie de la perle et rajouter des A ou des + ne donne pas une qualité supérieure, au contraire il faut être prudent car cela signifie que le vendeur ne connait pas les systèmes de graduation utlisés, donc il ne connait peut être pas non plus les différentes qualités des perles.

    Gemme : Perle non percée sans défaut, ne peut être qualifiée de perle gemme que si la perle n'est pas percée.

    AAA : Perles sans défaut sur au moins 90 % de la surface de la perle

    Seulement 10 % de la surface de la perle peut présenter des défauts, ou des imperfections localisées.

    Une seule imperfection est acceptée dans cette qualité

    Perles destinées au perçage à l'endroit du défaut pour une surface virtuellement propre et sans défaut.

    Perles au lustre très brillant.

    AA+ : Perles sans défaut sur au moins 80 % de la surface de la perle

    Seulement 20 % de la surface de la perle peut présenter des défauts, ou des imperfections localisées.

    Seulement un ou deux défauts localisés sont acceptés sur la surface de la perle

    Perles destinées au perçage pour une surface propre à presque propre.

    Perles au lustre brillant à très brillant.

    AA : Perles sans défaut sur au moins 70 % de la surface de la perle

    Seulement 30% de la surface de la perle peut présenter des défauts, ou des imperfections localisées.

    Seulement un ou deux défauts profonds localisés sont acceptés sur la surface de la perle

    Perles destinées au perçage pour une surface presque propre.

    Perles au lustre brillant à très brillant.

    A+ : Perles sans défaut sur au moins 40 % de la surface de la perle

    Seulement 60% de la surface de la perle peut présenter des défauts, ou des imperfections localisées.

    Les défauts les plus profonds ne sont pas localisés sur plus de 10% de la surface de la perle

    Perles destinées au perçage pour une surface presque propre.

    Perles au lustre moyen à très brillant.

    A :Au moins 60% de la surface de la perle comportera des défauts

    Les défauts les plus profonds ne sont pas localisés sur plus de 10% de la surface de la perle

    Les inclusions profondes et/ou les défauts en creux sont visibles jusqu'à 20% de la surface de la perle

    Perles destinées au perçage pour une surface presque propre.

    Perles au lustre pauvre mais pouvant aussi être très brillant.  

     

    *Les perles de culture de Tahiti qui n'entrent pas dans les catégories énoncées ci-dessus, ou ne répondent pas aux exigence d'un minimum d'épaisseur de nacre de 0.8 mm, ne sont pas acceptées par le Ministere de la Perliculture de Tahiti. Ces perles sont refusées à l'exportation et détruites. Netperles propose en priorité des perles de culture de qualité gemme non percées, de qualité AAA, parfois AA+ et des perles de Tahiti baroques.

      

    SOURCES : http://www.netperles.com/lire/perles-noires-de-tahiti-15.html

     

    sources /

    http://www.deepseapearls.com/index.php?option=com_content&view=article&id=589&Itemid=118&lang=fr

     

    photos google 

     

    Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique