• le DEUIL - NOIR ou BLANC

     

     

     

    Deuil en blanc - Deuil en noir

     






    Portrait de la Reine Marie Stuart en deuil blanc, peint par l'artiste François Clouet (huile sur bois) vers 1559 réalisant auparavant un dessin maintes fois imité à l'huile.
     
     
     
     


    L'incontournable évocation des "Reines blanches" (ou "dames blanches") est importante ; jusqu'à l'époque de la Renaissance, XVIème siècle, les Reines de France, au décès de leur Roi, portait la couleur blanche symbolique du deuil royal, les sujets portaient le noir ; le deuil en blanc imposait la suppression de toute espèce de représentation ornementale (bijou, gants, bague...).
     
    Anne de Bretagne aurait été la première Reine à porter le deuil en noir, et celui-ci n'excluait plus les bijoux. Je vous propose de vous rendre sur ce forum extrêmement intéressant , l'une des participantes a collé un article de l'Encyclopédie Universalis sur le deuil (consultable en ligne seulement si l'on est abonné) ; pour le trouver rapidement, ne pas hésiter à descendre le curseur de droite directement au milieu de l'écran de la page 130 particulièrement longue, ou de laisser libre court à votre curiosité, vous ne serez pas déçu.
     
      
    Le deuil fut aussi synonyme d'enfermement, dévoterie et obligations multiples.

     
     
    Image représentant la statue sépulcrale de Michelle de Vitry qui accompagne un article consacré aux "Costumes des femmes sous le règne de Charles VII", bien documenté sur les us et coutumes du veuvage en France au Moyen-âge ; d'après cette reproduction, on peut observer une bague portée à la main droite, signe d'un assouplissement des règles strictes imposé par le deuil à cette époque.
      
      
      
    SOURCES :
    Marie Hélène - Restauratrice et créatrice de bijoux anciens ornés de jais.
      
      
      
      
    Des  tombes découvertes aux abords de la Basilique de Saint-Denis, à Saint-Denis (92). Les archéologues ont mis au jour une nécropole mérovingienne et sous celle-ci une nécropole datée de l'Antiquité tardive donc IVème-VIème siècle (ce n'est même pas sur :?)

    Dans certaines tombes de "l'Antiquité tardive" il y avait des bijoux dont 2 bracelets en jais ou jayet (ancien français).

    Certains datent ces bracelets du IVème siècle parcequ'ils portent un décor d'oscelles (en gros:cercles avec un point au centre).
    Bref la question est:

    -Quest-ce-que le jais?
    C'est une pierre certes mais qu'elles sont ses composantes? (j'ai lancée cette question chez les géologues donc ils nous aiderons surement pour cette partie)

    Pour nous archéologues:
    -Ces bracelets où ont-ils étaient fabriqués?
    -Un bracelet en pierre c'est fragile on les porte tous les jours alors est-ce qu'ils ont été uniquement fait pour mettre dans la tombe ou pas?
    -Etaient-ils seulement réservés aux femmes ou les hommes en portaient aussi?
    -Faisait-on d'autres bijoux en jais?     
      
      
     
    « MODERN STYLE ou L' ART NOUVEAUJAIS »