• HISTOIRE du CHEVEU

    Histoire du CHEVEU  

    •  

      Le cheveu est le vêtement de notre tête

      Depuis la plus lointaine antiquité, le concept de beauté et d'apparence personnelle a été la préoccupation des êtres humains. Par delà les siècles les gens ont investi de leur temps, de l’effort et de l'argent dans le lavage, la coupe, la coloration, le démêlage, le brossage et la domination de leurs cheveux. L’apparence sous laquelle le cheveu est présenté devant les autres a des racines profondes psychologiques et sociales.

      Le cheveu est un message. Le message que nous donnons aux autres sur notre personnalité.

      En réalité sa fonction naturelle est de protéger la tête contre le froid et la chaleur, en agissant comme isolant et climatiseur thermique. Mais tout au long de l'Histoire il s'est aussi transformé en apparence d’une manière intentionnelle.

       

      Chaque poil de la chevelure humaine a la forme structurelle d'une plante, avec racine et tige.

      La tige est la partie visible, précisément l'objet de nos préoccupations. La partie invisible, dans la peau, ou bien la racine, se compose d'un follicule inséré dans un bulbe; ce bulbe est le lieu de nutrition du follicule. Le follicule pileux est le générateur des cellules souches qui font croître le cheveu, et l'une des parties les plus dynamiques et actives de l'organisme. Ce follicule est aussi alimenté avec la graisse produite par les glandes sébacées, placées à ses côtés, qui donnent une élasticité et une flexibilité au poil.

      l y a près de 100.000 à 150.000 poils dans la chevelure humaine, et chacun d'eux est composé de 10 % d’eau, de lipides, d’oligoéléments comme le fer, le zinc, l'iode, le calcium, le manganèse et de pigments comme la mélanine, qui est un polymère qui donne au cheveu sa couleur caractéristique, et 90 % de protéines.

      Ces protéines se nomment kératines, (du Grec κερατίνη qui signifie "corné") et 8 couches fibreuses sont distribuées dans 6 ú, celles qui s'enveloppent en tournant dans une spirale vers la main gauche sur l'écorce intérieure.

      La plus extérieure de ces couches se nomme cuticule, et protège le cheveu en évitant qu'il se dessèche, et influe sur son éclat et sa couleur. La kératine du cheveu humain est du type kératine alfa. Il est aussi présent dans les ongles et les cornes des animaux.

      Composé à son tour par une grande quantité de soufre, ce type de kératine est très résistant, puisque ses couches fibreuses sont unies entre elles par des nœuds ou des ponts sulfuriques; elles ne se dissolvent pas dans l'eau et dans les solutions salines, elles sont élastiques et résistantes à la rupture, à la chaleur, aux changements d'acidité et à la putréfaction, en donnant au composé une fermeté solide structurelle et une longue durée dans le temps.

      La cuticule enveloppe une partie intermédiaire, le cortex, où la mélanine se loge et pigmente la couleur du cheveu, et une moelle au centre de la tige pilaire qui est la responsable de la texture du poil et qui apporte les nutriments depuis le bulbe.

      Le cheveu croît d’environ 1,3 cm. par mois. Ce qui représenterait environ 15 cm. par an. Ou ce qui pourrait se dire aussi, de 1 millimètre tous les 2 jours et 8 à 9 heures. Il croît plus rapidement entre l'adolescence et l’âge de 30 ans, et plus chez les femmes que chez les hommes. Egalement il croît plus en été qu’en hiver.

      La forme du poil est déterminée par la position dans laquelle le follicule sort du cuir chevelu : dans une position verticale, il donnera des cheveux lisses, et dans une position oblique ou incurvée, des cheveux ondulés. La tâche des coiffeurs a toujours été d’onduler des cheveux raides ou lisser les cheveux ondulés, selon les préférences de leurs clients.

      Les cheveux peuvent être normaux, avec un équilibre dans l'émulsion de graisse cutanée, et dans ce cas ils se trouvent brillants et doux. Ou gras, quand cette émulsion est abondante en graisse, et ils se trouvent brillants et collants; ou secs, quand l'émulsion a peu de graisse et peu d'eau; dans ce cas ils sont âpres et fragiles.

      La couleur du cheveu est déterminée par la mélanine logée dans le follicule pileux. La mélanine est un polymère qui donne sa couleur à la peau, à la rétine oculaire et au cheveu, et c’est une protection contre la radiation UV du soleil.

      Le cheveu humain contient deux types de mélanine: l'eumélanine et la phéomélanine. L'eumélanine, est en plus grande quantité, et se présente sous deux couleurs: noir ou marron. La phéomélanine a un ton rougeâtre.

       

      Les cheveux noirs ou châtains foncés ont une grande concentration d'eumélanine noire. Dans les châtains plus clairs, le marron prédomine. Dans les cheveux gris il y a peu de concentration d'eumélanine noire et autres pigments.

      En réalité, les cheveux gris ne sont pas gris, mais transparentes. Dans les cheveux blonds il y a peu de mélanine marron et absence d'autres pigments. Les roux ont une haute concentration de phéomélanine. Les poils rouges sont peu fréquents: entre 1 % et 5 % des populations caucasiennes ou leucodermes. L'absence totale des deux mélanines est l'albinisme.

      PEUT UN CHOC ÉMOTIONNEL FAIRE BLANCHIR LES CHEVEUX EN UNE NUIT?

      Thomas More

      Le 16 Octobre 1793, la reine Marie-Antoinette de France est condamné à mort et conduit à la guillotine. La légende raconte que ses cheveux blanchirent la nuit antérieure à son exécution. En 1535, Thomas More, pour exprimer son opposition au roi Henri VIII d'Angleterre en tant que chef de l'Eglise, est condamné à mort et ses cheveux sont devenus gris en la veille de son exécution. Les cheveux d'Henri IV de France, le 24 août 1572, devinrent blancs quand il fut informé des massacres de la Saint-Barthélemy. Il existe de nombreuses anecdotes historiques de ce fait, et de nombreuses légendes populaires et familiales qui racontent des faits similaires. Mais...il est vrai? Peuvent les cheveux tourner-ils gris ou blancs en une nuit en raison d'un choc, ou d'un dégoût ?

      Marie Antoinette

       
      En 1853, M. Erasmus Wilson, un membre scientifique de la Société Royale de Londres, exprime un sérieux doute sur ce fait. En 1911, le New York Times avait reproduit un article du journal de medecine Deutsche Medizinische Wochenschrift écrit par le biologiste allemand L. Stieda, dans lequelle il disait: "Le blanchissement des cheveux en une nuit, par la disparition soudaine de pigment, ne se produit jamais. Peu importe combien de fois nous avons entendu ces histoires. Le cheveu ne change jamais de couleur ". Aujourd'hui, la science confirme clairement cette déclaration. Une fois le cheveu est né de son follicule, il est anatomiquement mort, et si ce n'est pas pour une réaction chimique externe, comme le blanchiment ou le décoloration au moyen d'acides, il est impossible de changer sa couleur. Le cheveu passe par des cycles de croissance, de repos et de chute, et il est remplacé par les nouveaux. Lorsque la production de mélamine ralentit en raison de facteurs biologiques (carence de vitamine B12, déséquilibre de la thyroïde, ou vieillissement) le nouveau cheveu croîtra sans couleur. C'est un processus lent; cependant, peut être accélérée par les changements hormonaux en raison de stress ou depression, mais il ne prend jamais moins de 15 jours ou plusieurs mois. L'Alopécie Aereata est une maladie où le poil est perdu jusqu'à 300 par jour (le normal est de 100 par jour); comme les cheveux de couleur sont plus âgés, ils tombent avant les autres, laissant plus de cheveux gris ou blancs dans la tête, et créant l'illusion que la chevelure devient blanc en une nuit. Les légendes ne sont que des légendes. En fait, le blanchissement ne se produit jamais soudainement ou dans la nuit .

       

      Les personnes aux cheveux blonds tendent à avoir un cheveu plus fin mais en plus grande quantité: près de 150.000 dans le cuir chevelu. A l’extrême, les roux sont ceux qui en ont moins: environ 90.000, mais plus gros. Et dans une limite moyenne, se situent, les personnes à cheveu noir ou châtain.

       

      LE GÈNE MC1R ET LES ROUX

      Un étude biologique fait en 1997 nous a permis de démontrer la relation directe entre la couleur de la peau et les cheveux, et un gène: MC1R (Melanocortin 1 Receptor) (Récepteur de la mélanocortine de type 1). La couleur des cheveux est déterminée par un pigment, la mélanine, qui est produite par des cellules spécialisées appelées mélanocytes. Ces mélanocytes produisent deux types de mélanine: la eumélanine (dont la majeur concentration produit des cheveux plus foncés) et la phéomélanine (pigment jaune-rougeâtre). La combinaison de ces deux types de mélanine donne différentes nuances de cheveux. Quand il ya plus de eumélanine que de phéomélanine, les cheveux deviennent roux, la peau claire et apparaissant taches de rousseur. Ce que le gène MC1R fait est produire une protéine, la mélanocortine, qui contrôle le type de mélanine des cheveux, par la conversion de phaeomélanine à eumélanine, de sorte qu'il ya plus d'eumélanine.

      Cela permet de protéger contre les radiations UV du soleil et rend la peau et les cheveux moins sujets aux blessures externes. Mais, quand le gène se présente comme une mutation dysfonctionnel, le MC1R ne reconnaît pas de mélanocortine, le mélanocyte fabriquera la phéomélanine, et donnera lieu à des personnes avec cheveux roux et peau blanche avec taches de rousseur. Dans ces conditions, ces personnes sont plus susceptibles de développer mélanome, un type de cancer de la peau.

      La forme standard de la gène MC1R est dominante, et le type dysfonctionnel, récessive. Nous sommes tous héritons de nos parents de deux types de gènes MC1R: nous pouvons avoir les deux gènes standard, ou l'un standard et l'autre dysfonctionnel, ou les deux dysfonctionnel. Dans le premier cas, les conditions seront normales, avec cheveux blonds, bruns, ou noirs, et la peau qui bronze plus vite.

      Dans le second cas les caractéristiques peuvent être les mêmes, mais généralement il ya des taches de rousseur sur la peau. Et dans le troisième cas les individus ont cheveux roux avec peau pâle et taches de rousseur. En outre, les roux qui ont ce type de gène mutant dysfonctionnel sont plus sensibles à la douleur et moins sensibles à l'anesthésie. Il est probable que la variation dysfonctionnel du gène MC1R a eu lieu dans d'anciennes migrations vers les zones congelées, en l'Europe, où le plus faible influence du soleil fait la mutation du gène, à permettre une plus grande production de vitamine D sans être exposés au soleil.

      Des analyses d'ADN montrent que deux fossiles d'hommes de Neandertal de 40.000 ans d'antiqueté étaient porteurs d'une mutation du gène MC1R, ce que conduit à supposer que beaucoup d'eux avaient probablement les cheveux roux et un teint pâle.

      Le gène dysfonctionnel-récessive MC1R peut être hérité travers de nombreuses générations, sans jamais se manifester. Mais une fois présent dans le génome humain, si il est l'un des 2 gènes qui sont hérité du père ou des 2 de la mère (4 en totale), les chances de qu'il prédomine sont de 25% dans chaque individu. Il peut apparaître un roux dans la famille, par surprise, sans avoir d'histoire similaire ou des parents roux proches.

      LE CHEVEU SELON LES DIFFÉRENTS GROUPES ETHNIQUES

      La forme du cheveu varie selon les différents groupes ethniques humains. Bien que ce soit une considération de moins en moins d’actualité, due au mélange croissant des groupes ethniques dans le monde, il y a deux cents ans cette différence était beaucoup plus remarquable. De nos jours les formes de cheveu présentent plus de variations que celles que nous verrons ensuite qui est basiques:

       

      Le type caucasien (leucoderme) a, en général, une production moindre de pigmentation de mélanine, non seulement dans le poil mais dans toute la peau, et beaucoup de variation de couleur : des types blonds, roux et châtains, sombres et clairs, et des cheveux noirs. Dans ceux-ci le follicule est circulaire et positionné d’une façon verticale, ce qui donne des cheveux raides ou légèrement ondulés. Ils sont constitués de moins de graisse ce qui donne des cheveux allant de normaux à secs. Parmi ceux-ci les cheveux blanchissent plus rapidement que dans les autres groupes.

       

       

      Le phénotype africain (mélanoderme) a des follicules elliptiques, orientés à angle presque parallèle à la peau ce qui produit des cheveux très frisés; de plus ils ont une haute production de graisse, ce qui le rend brillant et mousseux. Les follicules ont une haute production de mélanine noire qui donne des cheveux sombres. Ils conservent la pigmentation plus longtemps, et blanchissent plus tardivement. Les groupes natifs de l'Australie (les Mélanésiens) ont aussi ce type de poil.

       

      Le type oriental (xanthoderme) présente ce qui se nomme des cheveux lissotriches qui sont ternes mais tendent à être plus droits et raides. Le follicule est circulaire et forme un angle droit avec la peau. La production de mélanine noire est élevée ce qui donne des cheveux noirs ou sombres, et ils ont aussi une production sébacée assez importante (brillants et collants). Ils blanchissent plus tard que les deux autres groupes. Dans ce groupe xanthoderme se situent aussi les natifs de la Polynésie, les Esquimaux et les Indiens d’Amérique.

      Ainsi qu’il croît, le cheveu tombe également. Il est commun de perdre entre 50 et cent cheveux par jour. Sa croissance a lieu selon des cycles bien déterminés. Ce sont trois cycles: le premier est la croissance, et dure environ 3 à 4 ans. Il est suivi par une période d'interruption qui dure trois semaines, et finalement une période de repos de trois mois, pendant lequel il tombe.

       

      Ensuite, le follicule commence à générer de nouvelles cellules et le cycle de croissance recommence. En général, 85 % du total des cheveux sont dans une période de croissance et 15 % dans une période de repos. La plus grande ou la moindre durée de ces périodes varie d'une personne à l'autre.

      Notre corps est totalement couvert de poils, excepté les paumes des mains et les pieds, le nombril et les muqueuses. Nous avons environ 5 millions de poils sur tout le corps. Mais le poil que l'être humain possède aujourd'hui sur le corps est très peu comparé à celui qu'il avait dans la préhistoire.

       

      sources : http://thehistoryofthehairsworld.com/quest_ce_que_le_cheveu.html

        photos google

       

      Notre hommage le plus chaud et sincère à tous les maîtres de l'art du cheveu héroïques et inspirants, qui nous ont précédés dans l'histoire, et notre reconnaissance éternelle pour avoir existé, et nous permettre d'être ici aujourd'hui, en continuant avec sa tâche inoubliable et merveilleuse.

       

      Gustavo Briand.

       

    « Willy MaywaldL'HEURE BLEUE de GUERLAIN »