• Histoire de la poupée à travers les siècles...

     

     

    HISTOIRE DE LA POUPEE..... à travers les siècles...

     
     

    La poupée existe de les temps les plus reculés, on a en effet, retrouvé des poupées qui datent de la préhistoire, bien sûr, ces poupées avaient des formes primitives.

    Les premières poupées véritables, remontent à l'Egypte pharaonique du Moyen Empire, la poupée était réalisée en bois, et elles ont + de 4000 ans. Les poupées en chiffon ou en tissu sont aussi égyptiennes, mais sont plus récentes, 600 ans environ avant J.C.

    C'est au XIX° siècle, avec l'apparition du papier mâché, que l'on a vu apparaître les poupées en très grand nombre et des poupées diverses en variété.

    La première poupée qui possédait des yeux mobiles est née en 1880.

    Le XVIII° siècle, a quant à lui, vu apparaître la poupée-mannequin, qui était présentatrice et ambassadrice de la mode française.

    Un fabricant Allemand de Sonneberg créa en 1887, les têtes de poupées en "pâte cartonnée", appelée cuir cartonné, qui devait être placée entre les moules chauds et subir une forte pression. La composition fut aussi employée comme base sous la cire pour rendre les têtes plus attrayantes.

    Au début du XXe siècle, le composé à base de bois devint le matériau universel pour la fabrication des poupées

    De nos jours on retrouve encore des poupées anciennes et de collection, à savoir des poupées en porcelaine, des poupées en cire, des poupées de chiffon, des poupées russes, des poupées Bella, qui ont existé, elles, entre 1946 à 1984, qui ne sont plus vendues dans les magasins, mais que l'on retrouve chez les collectionneurs,toutes les poupées peuvent donner lieu à un début de collection qui s'orientera avec la recherche et selon le goût : bois, biscuit, porcelaine, papier mâché, celluloïd, rhodoïd, cire, feutre, tissu ou plastique et dans les bourses de poupées.

    Les poupées Bella, ont rendu plus d'une génération de petites filles heureuses, maintenant on retrouve toujours des poupées qui font toujours la joie des petites filles, elles s'appellent maintenant Barbie, Charlotte aux fraises, Dora, Corolle, Carina, Bratz, Becassine etc...

    Ces poupées sont des poupées chiffons, des poupées à thèmes, des poupées souples, des poupées mannequin, des poupées qui bougent, qui parlent, qui chantent !!! des poupées fées comme Tozy, Céleste, Roy, des poupées parfumées, des poupées accompagnées d'un tas d'accessoires, etc...

    Les poupées font toujours plaisir, la poupée est un excellent cadeau pour une fille, à l'occasion d'un Noël, d'un anniversaire, on trouve des centaines de poupées différentes, dans les magasins de jouets et sur les sites de jouets en ligne d'internet.

    Les poupées sont relativement d'un coût abordable, car il y en a à tout les prix, du plus petit au plus grand... cela laisse toute latitude, aux personnes qui ont un budget restreint.

    On peut offrir une poupée, sans trop se ruiner !!! Si vous avez le temps, allez visiter le musée de la poupée à Paris. Au Japon, il une fête annuelle japonaise qui met en valeur les poupées.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Poupée romaine
    fin 1ère siècle.. début 2è siècle

     

     

    Poupée barbie

     

     

    baigneur convert marquer dans le dos avec un dessin ( un petit moulin ), taille 68 cm, yeux bleu mobile, cheveux mouler couleur marron, habiller d'une grenouillère d'enfant qui lui va très bien , les chaussures sont ancienne mais je pense qu'elle ne sont pas d'origine, ses bras et ses mains sont monter sur élastique ont peu tourner ses mains comme on veut, ses jambes sont emboîtée je pense qu'il est en celluloïde.

     

     

     

     

    SOURCES : Dona Rodrigue - blog - au fil des jours.

    http://dona-rodrigue.eklablog.com/histoire-de-la-poupee-c757213#!/histoire-de-la-poupee-a-travers-les-siecles-a3935411

    « La POUPEE BARBIEPOUPEES ALLEMANDES »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter